Roulette en ligne: théorème du jeu Hardi

Gagner à la roulette

Gagner à la roulette

Mis sur pied dans les années 1956 sous le nom de la loi de Dubins et Savage, le théorème du jeu hardi représente avant tout un principe moral. Il ne faut pas trop se concentrer sur la table de jeu et les mises, préconise d’ailleurs ce théorème, qui offre une démonstration sur la façon idéale de comprendre le jeu de roulette. Il faut savoir que la roulette engage des probabilités de gains peu avantageuses, c’est pour cette raison que les pères du théorème, tous les deux scientifiques (mathématiciens de métier), ont mis en place un concept basé sur une logique pure.
Le précepte majeur du théorème du jeu hardi est que moins on joue, moins on a de chances de perdre. En effet, lorsque le parieur joue régulièrement, le degré de certitude que ce dernier perdra de l’argent ne fera que s’accroître. D’autre part, pour espérer remporter des gains plus ou moins consistants à la roulette, il est indispensable que le joueur opte pour la façon la plus simple et la plus rapide qui soit à sa disposition. Admettons qu’un parieur possède un budget de 300€ et que son objectif est de remporter 3 000€. Le chemin pour atteindre son but est direct : il doit toujours miser la totalité de ses économies jusqu’à ce qu’il obtienne le gain souhaité.

Les atouts et inconvénients de ce théorème

On comprendra que le théorème du jeu hardi obéit à une raison simplement mathématique. Il exige que le parieur prenne de gros risques ; c’est pour cette raison qu’il est aujourd’hui aussi impopulaire dans le milieu du jeu. En effet, très peu de personnes accepteront de jouer d’une façon aussi directe et irraisonnée.

Malgré tout, le théorème exposé par les deux mathématiciens est très intéressant. Il a d’ailleurs inspiré bon nombre d’autres techniques gagnantes. Plus le parieur minimise son temps de jeu, plus ses chances de gagner sont importantes. Plutôt que de se focaliser sur le montant des mises, le concept du jeu hardi demande au parieur de limiter au maximum son espérance de jeu. Le théorème du jeu hardi fera également cogiter ceux qui pensent que miser uniquement des petits montants permet ou facilite l’accès à une certaine rentabilité. En réalité, quelle que soit la somme de la mise du joueur, que celle-ci soit grande ou petite, jouer pendant des heures sans s’arrêter ne peut qu’engendrer des pertes.

Le théorème du jeu hardi en quelques mots

  • Le théorème du jeu hardi répond à une méthode purement mathématique : moins vous jouez, moins vous perdez.
  • Le théorème du jeu hardi explique qu’il ne faut pas se concentrer sur la mise, mais bien sûr le temps de jeu.
  • Le théorème du jeu hardi propose de toujours faire le choix du chemin le plus direct. Il ne faut pas se poser trop de questions. Il est plus avantageux de miser tout ce que l’on a pour atteindre ses objectifs, l’essentiel étant de ne pas passer des heures à jouer.

Comment gagner à la roulette comme les pros.